Lettre n°24

ÉDITO

L’édito du Président

 
Mesdames, Messieurs,

Chers acteurs d’Handi Val de Seine. Finalement 2020 n’aura pas été l’année où l’on obtient tout ce que l’on souhaite mais celle où on apprécie ce que l’on a. Cette année aura, à tous égards, bousculé les codes de notre « vivre ensemble » et de nos habitudes mais je veux y voir une parenthèse qui nous aura permis de réinterroger nos organisations et peut-être même nos vies, nos accessoires et nos essentiels. En cela, elle est pour moi porteuse d’espoir et de résilience. Elle nous rappelle comme il peut être utile de se replonger dans l’introspection de nos fondamentaux : qui sommes-nous, quelles valeurs partageons-nous, quel est le sens de notre action ? Voilà quelques questions qui m’ont été soumises au cœur de cet été pandémique lorsqu’il a s’agit d’embrasser la présidence d’Handi Val de Seine et je vous en remercie. Pour l’année en cours, fort des nombreux projets qui viendront nourrir notre vie institutionnelle, de l’équipe de direction générale qui m’accompagne et des belles équipes d’encadrement et d’accompagnement de nos établissements, sachez pouvoir compter sur mon entier dévouement en faveur de la personne en situation de handicap dans et pour une société où chacun vaut un. « Une nouvelle ère commence qui sera comme les précédentes, faite de hasards et de fureurs, à moins que les hommes rassemblés n’acceptent de réfléchir sur la beauté des mélanges, la grandeur des rebelles et les vertus  de la douceur. »

Yann Scotte, Président de Handi Val De Seine 

À LA UNE

Extension de 7 places à la maison d’accueil d’Ecquevilly

En 2018 , le conseil départemental a validé le projet de démolition/reconstruction du foyer d’hébergement situé 38 Boulevard Carnot à Hardricourt. Parallèlement une réflexion avait été engagée sur l’amélioration des conditions d’accueil des résidents du foyer de vie d’Ecquevilly. Pour des raisons médico-sociales et financières il a été décidé de regrouper les deux foyers sur le site d’Hardricourt et ainsi permettre une mutualisation des espaces et des postes. Cela nous a amené à proposer un projet d’extension : Une offre médicosociale insuffisante sur le territoire s’illustrant par une liste d’attente conséquente en MAS (plus de 60
personnes à ce jour en attente d’admission sur cet établissement). Le départ du foyer de vie du bâtiment de la MAS d’Ecquevilly engendrant une perte financière (des charges réparties à la fois sur la MAS et le foyer foyer de vie allaient incomber uniquement à la MAS) un projet d’extension de 7 places de la MAS a ainsi été validé par arrêté n° 2018-191 de l’ARS du 19 novembre 2018.
 
D’emblée le projet d’extension de la MAS se trouve intimement lié au projet de reconstruction des foyers à Hardricourt. Dés le déménagement des résidents du foyer de vie dans leur nouvelle résidence d’Hardricourt, soit fin 2022, les travaux d’extension commenceront. Les prestataires intellectuels et les entreprises auront déjà été retenus (courant 2022). Les travaux devraient durer environ 12 mois.
LES PROJETS DE RESIDENCES ACCUEIL
Enfin concernant les résidences accueil, les échanges ont repris avec la nouvelle municipalité de Triel et une nouvelle implantation est envisagée. Est-ce que ce sera la bonne ? Celle de Poissy, dont l’équipe municipale n’a pas changé, est toujours sur les rails
Denise IMMELE, Directrice Administrative et Financière Syndicat Intercommunal

ZOOM

Bilan Projets 2020 

L’année 2020 aura bien sûr été exceptionnelle par la crise sanitaire que nous vivons encore. Les services publics (ARS et conseil départemental) dont nous dépendons ont dû revoir leurs priorités pour soutenir les associations en difficultés face au COVID. Leur apport logistique (masques, tests antigénique), leur appui RH, leurs conseils techniques (préconisations), leur soutien financier et leur disponibilité nous ont été précieux et nous les en remercions. Les élections municipales ont aussi perturbé les liens que nous avions tissés avec certains élus qui n’ont pas été reconduits et il a fallu parfois reprendre avec les nouvelles équipes le travail que nous avions élaboré avec les anciennes. L’équipe du Syndicat Intercommunal a été complétée durant l’été d’une nouvelle assistante de direction et d’un nouveau Directeur des services techniques, Monsieur Stéphane TREMBLAY. Il assure ainsi, avec Denise IMMELE, Directrice administrative et fi- nancière, la continuité des projets immobiliers. Un nouveau bâtiment attenant au SESSAD accueillant 13 enfants autistes a été réceptionné début 2020. Cette structure a pour mission d’aider à maintenir l’enfant le plus longtemps possible dans son lieu de scolarisation, dans les meilleures conditions. Elle propose des réponses les plus adaptées et les meilleures orientations possibles. Cette opération de construction aura coûté 552 000 €. Une belle extension. La Plateforme de Diagnostic Autisme de Proximité qui avait ouvert le 3 février et avait dû fermer durant le confinement a été rouverte en septembre et ne désemplit pas. Le GEM de l’Amitié s’est implanté dans ses nouveaux locaux au boulevard Duhamel à Mantes la Jolie. Les adhérents ont renouvelé leur conseil d’administration et signé la convention qui les lie avec Handi Val de Seine. Enfin, l’arrivée de notre nouveau Président, M. Yann SCOTTE à la tête du Syndicat intercommunal et de l’Association,
avec à ses côté Hubert FRANCOIS-DAINVILLE élu vice-président, renforce encore l’énergie déployée dans nos projets. Aussi, l’avenir semble encore radieux pour Handi Val de Seine et pour de nombreuses années.

 
Gilbert PALENGAT, Directeur Général association HVS 
Denise IMMELE, Directrice Administrative et Financière Syndicat Intercommunal

ACTUALITES

Reconstruction de nos foyers d’hébergement et de vie à Hardricourt

Le Syndicat Intercommunal, promoteur, a plusieurs projets à réaliser et notamment la reconstruction de nos foyers d’hébergement et de vie à Hardricourt déclarés insécures pour nos résidents. Ce nouveau bâtiment accueillera 30 travailleurs d’ESAT au foyer d’hébergement, 15 adultes internes et 13 adultes semi-internes en foyer de vie pour un total de 58 personnes en situation de handicap. Pour permettre une construction plus importante, le Syndicat Intercommunal a acquis le talus SNCF qui surplombe le terrain. Le conseil départemental a validé le plan de financement de l’opération qu’il subventionne à hauteur de 870 000 €. Le conseil régional a également subventionné ce projet pour 300 000 €. Le Syndicat Intercommunal a d’ores et déjà eu l’autorisation de la CDC pour emprunter le solde du coût total déduction faite des fonds propres apportés par ce dernier. La maîtrise d’œuvre retenue à la suite d’un jury de concours est le Cabinet d’architecture « JEGER et MERLE » (Paris). Pour aider le Syndicat Intercommunal dans la mise en œuvre de cette opération, la société CRESCENDO CONSEIL (Châteauroux) a été mandatée pour assister la maîtrise d’ouvrage. Le désamiantage et la démolition ont démarré et s’achèveront    fin février 2021. Un premier appel d’offres d’entreprises travaux lancé en novembre s’est avéré infructueux et un second sera publié courant janvier. La signature de ces marchés devrait intervenir fin avril 2021. Les travaux de reconstruction devraient démarrer début mai 2021 pour se terminer fin 2022. En attendant et pour environ 2 ans, les 30 résidents du foyer d’hébergement sont relogés au Campus, Cité de l’innovation et des métiers de demain aux Mureaux, propriété du conseil départemental.
 
Denise IMMELE, Directrice Administrative et Financière Syndicat Intercommunal
 
QUESTIONS À

Kevin DEMARTHE, Responsable des systèmes d’information

 
Comment avez-vous vécu cette année 2020 ?
Le confinement annoncé en mars ne nous a pas laissé beaucoup de temps pour réfléchir. Nous avons dû, rapidement, trouver des solutions afin que les collaborateurs d’HANDI VAL DE SEINE, au siège, comme dans les établissements puissent continuer à travailler avec le moins d’impact pour eux. Ce fut un vrai challenge. Nous avons passé une commande de 25 PC Portables et avons reconfiguré une quinzaine de postes en stock au siège afin de les mettre à disposition des collaborateurs pour leur domicile. Nous avons ainsi, en seulement 4 jours, réalisé l’installation et le paramétrage d’une trentaine de machines. Nos partenaires Stimplus et PR2I nous ont beaucoup aidé dans ces phases d’acquisition comme d’installation des matériels. En parallèle, nous avons configuré une solution de visioconférence et équipé l’ensemble du parc de kit casque micro afin que nos équipes puissent continuer à échanger avec le maximum de fluidité. Au niveau de la téléphonie, la flotte mobile a été également fortement augmentée pour atteindre 175 lignes. Notre opérateur Bouygues Télécom a été très réactif et souple dans leur mise en œuvre malgré un contexte compliqué. Afin de palier à l’isolement de certains résidents mis en quarantaine pour cause de Covid, nous nous sommes également équipés de 20 tablettes que nous avons configurées et sécurisées.
 
Une fois le matériel installé, quels ont été les impacts sur le système d’informations ?
 
Auparavant l’infrastructure était dimensionnée afin que les cadres disposent d’une connexion VPN, permettant un accès distant sécurisé au système d’information HVS. Cela représentait 40 connexions configurées. Le confinement nous a demandé à augmenter cette capacité à 130 connexions sécurisées en 3 jours. Ce système d’accès distant mis en place en 2019 a bien été éprouvé durant cette période et a parfaitement rempli sa fonction ; les applications ont bien fonctionné.
 
Comment voyez-vous l’évolution du système d’information dans les mois à venir ?
 
Nous pensons l’architecture différemment bien sûr. Une infrastructure plus souple et plus mobile. 2020 a marqué la fin du PC de bureau fixe pour un grand nombre de salariés. Nous avons validé que nos systèmes applicatifs fonctionnaient bien à distance malgré les contraintes que certains collaborateurs peuvent avoir avec leur accès internet ; certaines zones étant encore très mal desservies en 2020. Les dernières difficultés à résoudre reposent sur l’uniformatisation de notre système tout en gardant ou améliorant son efficacité et sa sécurité.
 
BRÈVES

Vie au Campus des Mureaux

Depuis le 17 Septembre dernier, le foyer Jacques LANDAT a quitté son site d’Hardricourt pour rejoindre temporairement le Campus aux Mureaux. Ce déménagement, rendu nécessaire pour réaliser les travaux de démolition et reconstruction du foyer dans le cadre du Projet Passerelle, a mobilisé l’ensemble des professionnels du foyer. Professionnels qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour trier, emballer et préparer ce grand départ. C’est au final 4 bennes qui ont été remplies et plus de 360 cartons nécessaires pour tout emballer. Il a également fallu transférer les mobiliers de bureau et le matériel nécessaire à l’aménagement d’une salle polyvalente. Les équipes de de la société de déménagement MCI ont été particulièrement efficaces. Le déménagement fait, ce fut un soulagement pour tous. L’installation au Campus s’est bien passée. Deux semaines d’adaptation ont suffi pour que l’organisation des professionnels comme celle des personnes accompagnées retrouvent des habitudes rassurantes. Les usagers ont la chance de bénéficier de chambres individuelles et deux couples ont pu être réunis. Les prestations hôtelières du Campus sont forcément plus neutres que l’univers « cocooning » du foyer, certains usagers peuvent y ressentir une sensation plus proche de celle du tourisme que de celle de leur domicile mais le confort y est très apprécié. Ce mode d’hébergement présente bien sûr des avantages importants pour travailler sur l’inclusion des personnes porteuses de handicap en milieu ordinaire : le travail sur l’hygiène, la présentation, l’estime de soi y sont favorisés. Même le port du masque est finalement mieux accepté dans cet environnement qu’au foyer. L’environnement du parc de 17ha libre d’accès a rendu également le second confinement moins difficile à supporter. Les professionnels du foyer se sont aussi adaptés à ce nouvel espace de travail plus important qu’au foyer. Les professionnels du Foyer et les résidents profitent également d’une belle synergie avec les équipes du Campus en charge de la restauration, de l’entretien et de la logistique. L’équipe logistique a mis à la disposition du Foyer l’auditorium afin que les personnes accueillies puissent assister à la projection de films. Des évènements sont également organisés par le site et les personnes accueillies y sont chaleureusement conviés. Le public féminin a ainsi pu participer à une animation en lien avec la lutte contre le cancer du sein. Les temps festifs attendus par les personnes accueillies sont également rendus possibles ; le repas et la soirée dansante de Noël ont ainsi pu avoir lieu le 11 décembre dernier. Les travaux sur le site d’Hardricourt doivent démarrer par le désamiantage de la structure avant démolition. Les professionnels s’enquièrent souvent de l’avancée de ceux-ci comme les personnes accueillies se tiennent informés de la reconstruction de ce qui reste leur chez eux…

BONUS

L’association de parents “Promotion et avenir” est inscrite dans l’histoire dans l’histoire d’Handi Val de Seine

Fondée il y a plus de 40 ans, « Promotion & Avenir » avait pour objectif premier de rassembler les familles bénéficiant des services d’Handi Val de Seine où elles n’avaient pas d’instance représentative officielle. « Promotion & Avenir » est ainsi une association de parents totalement indépendante, regroupant les parents et amis d’enfants et adultes en situation de handicap. À ce jour, la place des familles est pleine et entière puisque la vice-présidence d’Handi val de Seine est toujours réservée à « Promotion & Avenir » signe d’une collaboration étroite à la recherche du meilleur accompagnement des personnes accueillies. L’association est ouverte aux familles des enfants et adultes bénéficiant d’une prise en charge au sein de l’un des services d’Handi Val de Seine, mais elle est aussi ouverte à leurs proches et amis, et à toute famille sensibilisée ou concernée par le handicap dans notre région. Nous voulons être un véritable relai pour les parents, en transmettant leurs difficultés et surtout leurs attentes en matière de développement pour l’avenir et l’accueil de leurs enfants tout au long de leur vie. Le rôle d’une association de parents reste primordial même si la place des familles a beaucoup évolué. De nos jours les familles sont mieux prises en compte et impliquées, pour ne pas dire intégrées, à la vie et au devenir des établissements. « Promotion & Avenir » a aussi un rôle fondamental pour :

• Accompagner les parents isolés qui viennent de découvrir le handicap de leur enfant.
• Créer du lien entre les familles malgré les différences d’âges, de conditions sociales, de pathologies.
• Promouvoir l’image du handicap dans la société : il reste toujours beaucoup à faire dans ce domaine !

Notre association souhaite également être un centre de ressources pour les familles touchées par le handicap en les aidant à répondre à leurs questions par :

• la création d’un service de documentation
• l’organisation de rencontres sur des thèmes divers : juridiques (tutelle-curatelle-aides sociales), orientations (les différentes
 structures), loisirs (sport adapté, ateliers artistiques, vacances), place de la famille (parents, fratrie, grands-parents).

Notre association « Promotion & Avenir » bénéficie une subvention annuelle la part d’HANDI VAL DE SEINE afin de soutenir son action.

 

Hubert FRANCOIS-DAINVILLE, président « PROMOTION & AVENIR » :                                                                                                  1 place de la galette, 78480 Verneuil sur Seine
promotionetavenir@hvs78.org

Télécharger la lettre au format PDF

FINANCEURS

ARS_idf_124_71

Show Buttons
Hide Buttons